Stage Stella Sotora au Yukon

Stella Sotora, Etudiante en Licence Professionnelle des Métiers du Diagnostic et de la Gestion des Milieux Naturels à Besançon, réalise un stage en station de recherche scientifique au Yukon (Canada) du 1er avril au 15 Août 2018. Son stage a pour objectif d’effectuer des suivis d’espèces animales et végétales en forêt boréale (rongeurs, myrtilles, cônes de pins), notamment en vue de mesurer les impacts biologiques du réchauffement climatique. Des suivis d’espèces animales par pièges photographiques sont mis en place depuis 2 ans et laissent entrevoir des résultats prometteurs avec des captures d’images d’écureuils, de lynx, de caribous, de grizzlis et de bisons…

Le Yukon est un territoire canadien situé entre l’Alaska (USA) à l’Ouest, les territoires du Nord-Ouest à l’Est et la mer de Beaufort au Nord. Il est grand comme 0,7 fois la France et est traversé par le cercle polaire Arctique. D’avril à mai la température minimum est de -15°C et la neige est présente sur l’ensemble du territoire. De juin à août, les températures oscillent entre 5 et 20°C.

La station dans laquelle Stella effectue son stage, Kluane Lac Research Station (KLRS), est située à 220 km de Whitehorse, la capitale du territoire (27 687 habitants sur les 36 304 que comptait le Yukon en septembre 2012), et à 50 km du premier village. Elle se situe au Sud du Lac Kluane. La différence d’altitude entre le Lac Kluane (environ 781 mètres) et les crêtes du Mont Saint-Elie (5959m) établit un fort gradient des attributs environnementaux et aboutit à une diversité remarquable, ce qui explique le nombre de recherches dans cette zone géographique.

En ce dimanche 8 avril 2018, Stella nous envoie un premier compte-rendu de ses aventures, à savoir une sortie sur l’île Jacquot pour un relevé des pièges photographiques, à 61°19’42.4 de Latitude Nord et 138°45’59.8 de Longitude Ouest. En voici le contenu :

« Après avoir traversé le lac gelé en pick up dans la mauvaise direction à cause des conditions météo très inhabituelles et être restés bloqués à plusieurs reprises dans la neige fraiche, nous sommes partis le lendemain avec le Ranger Polaris d’un ami pour aller piéger et baguer les lapins sur l’ile. Après une traversée de 30 min par -22°, le vent glacial du Nord, les zigzags entre les amas de glaces et la large pressurisation de la glace, nous sommes arrivés sur l’ile au complet. Après un énième tea time nous avons installés les pièges et vérifiés les 5 caméras pièges photos présentes sur l’ile.

Concernant le pièges photos :
Les données seront analysées dans la saison mais pour l’instant le visionnage des images nous informe de la présence de : red squirrel (écureuils roux/ Tamiascurus hudsonicus), moose (élan/ Alces americanus), coyotes (Canis latrans), snowshoe hare (lapins/Lepus americanus). Pas de trace de lynx sur l’île pour le moment.

Premières approches avec le monitoring des lapins. Au programme :
Capture, pesée, sexage, mesure de patte arrière et baguage ainsi que relevé (en %) de la coloration des lapins quasi entièrement blancs à cette saison et brun l’été. Quatre sessions de piégeages ont eu lieu du 5 au 7 avril 6h30/9h et 18h30/21h variant selon le nombre d’individus capturés et la luminosité. Grille de 50 pièges relevés à chaque session.

Photos et comptes-rendus des activités de Stella sur son blog : https://yukonfrenchinternship.jimdo.com/

A bientôt Stella, et bon stage !