L’ours polaire en 2100

Sans banquise, les ours polaires meurent de faim. Alors si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter, le réchauffement pourrait signer la quasi-extinction de ces plantigrades emblématiques de l’Arctique d’ici la fin du siècle.

En savoir plus : ici