Le Guardian et le CO2

En raison de l’activité humaine, le niveau de CO2 est le plus élevé sur terre depuis plusieurs millions d’années, rappelle le quotidien britannique, qui veut alerter ses lecteurs sur cette situation.

En lire plus : ici