En image, L’Institut polaire français, soutien de la recherche dans les milieux extrêmes

Un article de Ouest-France : ici